Biographie 1/2

Edouard Pils : L'atelier Picot

Léon Vinit : L'école des Beaux-Arts

Photographie de la Villa Médicis à Rome

Photographie de F-H Giacomotti

 

Félix-Henri GIACOMOTTI

Né le 19 novembre 1828 à Quingey (Doubs), Giacomotti apprend durant sa jeunesse, les rudiments du dessin auprès de l'un de ses voisins.
Très vite, il se passionne pour la peinture et part faire un apprentissage chez un imprimeur lithographe de Besançon.
Puis il intègre l'atelier d'Edouard Baille (1814-1888), où il apprend son métier de peintre et suit parallèlement les cours de dessins de l'Ecole municipale dirigée par Lancrenon (1794-1874).

En 1846, Giacomotti intègre l'atelier de François-Edouard Picot (1786-1868), ainsi que l'école des Beaux-Arts de Paris. Après plusieurs années de participation à différents concours et un travail incessant, Giacomotti remporte en 1854, le premier grand prix de Rome.
Dès lors, il poursuit sa carrière en Italie où il parfaire sa technique et ses connaissances sur l'Art. Il y fait la rencontre de plusieurs personnalités marquantes du XIXe siècle, tel que Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875), Edgar Degas (1834-1917), Gustave Moreau (1826-1898) ou encore Georges Bizet (1838-1875).

De retour à Paris en 1860, il participe avec succès aux Salons parisiens et réussit à s'assurer une aisance relative, notamment grâce à plusieurs commandes de l'Etat.
Par son travail et les relations qu'il a établi, Giacomotti reçoit à la fin de l'année 1867, le titre de chevalier de la légion d'honneur, signe de son intégration au sein de la haute société.

Félix-Henri GIACOMOTTI
(Quingey 1828 - Besançon 1909)